Le skieur de fond

La photographie de paysage exclut habituellement toute présence pour se focaliser sur le … paysage.

Cependant il est parfois intéressant « d’habiter » la photo avec une silhouette. De ce fait la personne est non reconnaissable, et cet anonymat amène une autre dimension au cadre naturel.

Cela fonctionne particulièrement bien lorsque le sujet est pris de dos, comme c’est le cas ici. On ne s’intéresse pas à la personne pour elle-même, mais à la présence qui confère cette autre dimension à la photographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.