Circuits vélo route depuis Méribel

Col du Petit St-Bernard
Col du Petit St-Bernard
  • Bourg Saint Maurice – Col du Petit Saint-Bernard A/R (62 km, 700m D+)
    C’est un exercice particulier, qui tient à la longueur de l’ascension (30 km depuis la sortie de Bourg St-Maurice) couplée à une pente relativement faible qui rend le parcours roulant : souvent 4 ou 5%, parfois 3, exceptionnellement 6. Le but est de réussir à garder un rythme raisonnable sans se faire endormir par l’apparente facilité des premiers lacets, car 30km, c’est long …

    Après la Rosière, le col apparaît à la sortie d’un virage. Il reste alors moins de 10 km avec le col en point de mire jusqu’au dernier kilomètre où un lacet vient se dérouler sous l’hospice.

  • Route du Cormet de Roselend
    Route du Cormet de Roselend
  • Bourg Saint Maurice – Cormet de Roselend A/R (40 km, 1150m D+)
    Une des plus jolies ascensions du coin, qui démarre au dessus de Bourg St-Maurice au voisinage rafraichissant du torrent des glaciers. De forts pourcentages au démarrage, un bon plat en arrivant dans la vallée des glaciers. Ca redémarre ensuite, avec une longue ligne droite qui se redresse avant de franchir le col. La vue sur le Beaufortain est majestueuse.

    En prime nous avons pu nous récompenser d’une tranche de beaufort d’été délicieux au chalet situé 500m sous le col en basculant vers Beaufort.

    S’il vous reste des jambes vous pouvez redescendre (8km ?) vers le lac de Roselend, pour une vue inoubliable sur ce lac placé dans un écrin de forêts et pâturages. Gardez quelques forces pour remonter …

  • ND-des-Prés
    ND-des-Prés
  • Pomblière – ND-des-Prés – La Plagne – Aime – Pomblière (2000m D+, 75km)
    Un tour casse-pattes … Je ne sais pas si j’étais mal en point ou si le circuit est réellement difficile. Dans tous les cas je me suis fais surprendre par ce que j’avais interprété sur la carte Michelin comme étant une bosse depuis Pomblière vers ND-des-Prés, et qui s’est avéré sur le terrain être une terrible ascension de près de 1000m avec des pourcentages réguliers à 8 voire 9% sur un peu moins de 9km, avec une température de 38 deg au départ de Pomblière (c’est dur à prononcer, ne pas confondre avec Plombières-les-bains).

    S’ensuit une belle descente vers Macôt, avant d’entamer l’ascension de 17km vers La Plagne, avec 21 virages numérotés.
    La pente est régulière à 7% environ, il suffit de se mettre dans son rythme en regardant le décompte des virages s’égrener plus ou moins vite … selon que les lacets sont rapprochés ou pas.

    Ensuite belle descente vers Aime sur un revêtement tout propre tout neuf. Le retour se fait par la N90, avec fort traffic et des passages dangereux tels que la bande cyclable en bord de voie rapide, ou le passage du tunnel vers Villaret. Et pourtant dans ce sens on a une bonne vitesse, le danger est moindre. Je n’aimerais pas le faire dans l’autre sens, il y a vraiment trop de circulation.

  • Méribel les Allues – St Laurent de la Côte – Les Menuires – Val Thorens (2300m) / retour par Moutiers (92km, 2500m D+ ; Moutiers – Val Tho = 36km pour 1861m D+)
    La sortie la plus difficile de tout ce que j’ai fait dans le coin avec 2,500m de dénivelé positif pour un peu moins de 100km. Distance et fortes pentes sont conjuguées dans cette variante de la montée de Val Thorens par St Laurent de la Côte, village bien nommé.

    Les fortes pentes de la petite route d’accès à St-Laurent s’amorcent dès les premiers mètres, après avoir passé la montée de Villarlurin. Ca va durer une dizaine de kilomètres, avec une pente souvent à 8%, qui peut monter à 12%. Par contre côté circulation on est tranquille, seuls les gens du villages enpruntent cette voie. C’est l’intérêt, ça permet d’éviter la D117 à la montée, assez chargée en traffic.

    Val Thorens - 2300m
    Val Thorens - 2300m

    Passé St-Laurent la route amorce une légère descente avant de rejoindre la départementale peu avant St-Martin de Belleville, qui vous gratifie d’une pente plus conventionnelle à 6/7% le long d’une belle rampe. A partir de là, yapluka, prochaine étape Les Menuires à 10km. L’étage alpin est franchi, la forêt se raréfie. Passé Les Menuires il reste un peu moins de 10 km pour atteindre Val Thorens, dans une ascension qui devient interminable. On a l’impression de ne jamais pouvoir parvenir à Val Thorens, lorsqu’apparaît le tunnel paravalanche situé 3 ou 4 lacets au dessus ! C’est vraiment long, il n’y a pas de fontaines, attention à ne pas finir à sec. On en remet un coup pour franchir le tunnel. Enfin se profilent les premiers immeubles d’un ensemble qui n’a décidément rien d’esthétique.

    Visite au Sherp* du coin pour se refaire une santé, et c’est parti pour une descente de 36 km, tout aussi interminable que l’ascension. Descente marquée il est vrai par quelques replats. Une fois à Moutiers il reste à remonter aux Allues, question de vérifier ce qui reste de jambes.

    Prévoyez du temps pour ce circuit, c’est vraiment long. Mais l’enchainement de difficultés (St Laurent / Val Tho / Les Allues) justifie le coup de pédales.

  • Carte Michelin - Moutiers et environs
    Carte Michelin - Moutiers et environs

    Je conserve un très beau souvenir de ces ascensions réalisées dans ce bien beau pays de Savoie, avec les innombrables clochers à bulbe et les fraiches fontaines fleuries.