A vélo entre Trièves et Diois

Du col de Grimone vers la Croix Haute
Du col de Grimone vers la Croix Haute

Ce tour me trottait dans la tête depuis un bout de temps. La boucle entre le Col de Menée et le Col de Grimone emprunte de charmantes et désertes routes dans un cadre somptueux alternant défilés et vallons.

Seul hic, la Nationale 75 entre le Col du Fau et le Col de la Croix Haute. Cette nationale met l’A51 entre parenthèses entre le sud de Grenoble et Sisteron. Du même coup cet itinéraire touristique, longeant la célèbre voie ferrée de la Ligne des Alpes, est un axe (auto)routier majeur. Fréquenté notamment par des camions dont la seule priorité est de relier le plus rapidement possible les deux extrémités de l’autoroute. En vélo… ça n’est guère tentant. A moins de pouvoir être à la vitesse du traffic, ce qui nécessite de descendre du col de la Croix Haute en direction du nord, la pente étant bien moindre au sud. (suite…)

Sud Chartreuse depuis Noyarey

Balcons Sud de Chartreuse depuis la Voie Verte à Noyarey
Balcons Sud de Chartreuse depuis la Voie Verte à Noyarey

L’Isère est bordée par une piste cyclable sur ses deux rives entre Saint-Egrève et le pont de Veurey. La rive gauche à hauteur de Noyarey dégage de belles vues sur les sommets sud de Chartreuse. Et si vous y allez en soirée, vous bénéficierez d’un bel éclairage soulignant les différents reliefs.

Bois du Blanc – Ferme Durand

Automne au bois du Blanc
Automne au bois du Blanc

 

La ferme Durand domine l’agglomération grenobloise depuis les prairies qui surmontent le pli anticlinal de Sassenage. Cette ferme qui était encore exploitée au début du siècle est quasiment invisible depuis Grenoble. On peut y accéder par :

  • Pont Charvet, au dessus des Côtes de Sassenage ; une bonne petite grimpette…
  • Saint-Nizier, l’accès certainement le plus direct, par le dessus
  • Barrage d’Engins, à partir de Batardière, en suivant une piste qui reste à peu près à niveau

C’est par cette voie que nous avons ce jour rallié la ferme Durand, profitant de l’une des dernières très belle journées d’automne.

Tour Royans-Vercors par Combe Laval

Route de Combe Laval
Route de Combe Laval

La route aérienne de Combe Laval figure parmi les tours de force entrepris par les pionniers à la fin du XIXe siècle. Taillée à même dans la falaise du cirque de Combe Laval dans sa partie supérieure, cet itinéraire fait partie des routes prodigieuses qualifiées de routes du vertige par un certain nombre d’auteurs. Route des Ecouges, de Malleval, Gorges de la Bourne, Petits et Grands Goulets : toutes ces voies taillées à même le rocher, faites de tunnels et d’encorbellements ont contribué au désenclavement du Vercors, mais aussi à une expansion imprévue du tourisme dans le massif, ces routes du vide étant vite proposées en excursions avec l’essor des transports motorisés du début du XXe. (suite…)